Ne le dégoûtez pas de l’école

Ne le dégoûtez pas de l’école

Cher parent, nous y sommes ! Le premier bulletin est tombé  et c’est le moment  de faire un premier bilan car tout ne va pas de soi et une simple relecture de la matière n’est plus suffisante aujourd’hui car les professeurs en demandent plus !

Pour certains élèves, il faut leur apprendre à étudier et à structurer leur travail pour pouvoir faire face aux examens de Noël qui arrivent à grand pas.

Comment aider votre enfant à gérer son travail et ce, malgré le besoin d’indépendance qui commence à se faire sentir  à la (pré)adolescence?

  • «  Je n’ai que trois échecs, c’est jouable.
  • Non chéri, c’est cinq échecs.
  • Mais non, en chimie, deux points, ça compte pas et en néerlandais, le prof laisse toujours passer ! »
  • Non chéri, pour Emilie Lambert, prof de français c’est : « Désordre des notes, désordre dans la tête »

Beaucoup d’entre nous ont déjà vécu ce type de dialogue. Or, tous les parents le savent, le jeune qui passe son temps à ne rien faire et qui compte sur les examens pour « se refaire » est plutôt mal parti.

Alors peut-on encore agir pour sauver son année ?

Il n’y a pas de méthode miracle, de conseils 100 % garantis. Encore faut-il s’entendre sur le terme « réussir ». Que réussit-on quand on a sauvé les meubles in extremis ? Réussir, c’est avoir validé 50 % des connaissances. Dans quel autre domaine que les études nos ados acceptent-ils de vivre à 50 % ?

Regarder la télé ou surfer sur le web un jour sur deux ? Que dire d’une mère qui ne nourrirait pas sa famille la semaine mais qui compterait sur le week-end pour se rattraper ? Ce n’est pas inutile de demander aux jeunes de réfléchir à cela.

Un atout pour réussir, c’est d’avoir des cahiers en ordre et des notes complètes, ce qui découle d’un travail régulier, tout au long de l’année.

Les photocopies distribuées par le prof sont rarement classées : chimie, anglais, maths, français se mélangent et le désordre de l’esprit s’installe via ces fardes qui ne sont aucunement le reflet de ce qui a été enseigné à travers les cours.

Ne pas tenir une farde en l’état requis, c’est ne pas prendre conscience de l’enseignement que l’on suit, de la formation qui est nécessaire pour poursuivre sa route.

Il est évident que ces notes désordonnées sont peu motivantes pour se mettre au travail, surtout dans l’urgence.

En outre, elles sont souvent incomplètes : d’abord parce que l’étudiant perd des feuilles, mais aussi parce qu’il se remet rarement en ordre en cas d’absence.

Un conseil pour ceux qui sont dans le grand désordre : photocopier un, voire deux cahiers par matière d’un(e) bon(ne) élève avant ces deux week-end ! »

Vous êtes inquiets et vous voulez l’aider…

Planifiez son travail 

  • Commencez par évaluer avec lui le travail à faire en l’invitant à se poser les bonnes questions : combien de temps et de somme de travail à faire ? Quelles sont les priorités ? Où se situent mes lacunes ?
  • Planifiez (toujours avec lui) la période des révisions jour par jour. Combien de temps à consacrer par matière ? Quelles matières ? Faut-il envisager un prof de rattrapage pour certains cours (même s’il est un peu tard, quelques heures d’explications par un professionnel peuvent parfois être utiles pour débloquer la situation) ?
  • Encouragez-le à ne pas négliger les révisions en classe qui sont éminemment importantes pour la suite. Elles représentent à peu près 50 % du chemin parcouru dans la connaissance des cours à réviser ! Conseillez à votre jeune d’effectuer tous les exercices donnés en classe afin que, si nécessaire, il puisse poser des questions aux profs. Les révisions permettent de se tester et de prendre connaissance de ce que sera exactement l’examen.

Révisez avec lui si vous en avez le temp… et l’énergie nécessaire.

Dans le cas contraire, contactez-nous pour un suivi régulier ou des cours de soutien destinés aux élèves de la 6eme primaire à la 6eme secondaire. Nos séances sont consacrées à :

  • L’apprentissage d’une méthode de travail
  • La révision
  • La compréhension
  • L’assimilation des matières

Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Votre ado doit sentir que tout le monde est à ses côtés !